Rectifions les faits (2)

Décidément, c'est la semaine des mises au point!

Le texte cité pas Michel David dans sa chronique d'aujourd'hui, intitulée « Dissipons les doutes », hé bien elle nécessite de dissiper les doutes.

Le chroniqueur écrit :

Comme par hasard, le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, a pris prétexte du 15e anniversaire du 30 octobre 1995 pour relancer l'idée du référendum d'initiative populaire, que Mme Marois avait pourtant écartée de façon catégorique au conseil national de mars 2008, lors d'un affrontement mémorable avec le président du SPQ Libre, Marc Laviolette.

Affirmation : Alexandre Cloutier est l'auteur d'un texte sur vigile.net qui fait la promotion de l'élection référendaire du  référendum d'initiative populaire.

Fait : C'est faux. L'auteur de ce texte n'est pas Alexandre Cloutier, le député. Il s'agit d'une confusion d'identité.
Le texte avait été signalé à vigile.net cette semaine, et vigile.net a répondu au signalement. Il semblerait que la photo du député Alexandre Cloutier ait été associée par erreur à un autre Alexandre Cloutier dont vigile.net ne dispose vraisemblablement pas de la photo. L'erreur signalée n'a pas été corrigée, semant la confusion.

Conclusion : À l'ère d'Internet, et surtout quand il s'agit de plateformes en ligne collectives plutôt que de sites Internet officiels, il faut faire preuve d'encore plus de rigueur! On ne peut s'empêcher un petit clin d'oeil au «Cours de journalisme 101» donné par Jean-René Dufort vendredi matin à l'émission C'est bien meilleur le matin sur les ondes de la radio de Radio-Canada. Il faut au moins, de grâce, prendre la peine d'appeler l'auteur des propos publiés ailleurs que sur un site Internet officiel pour en vérifier la véracité et avant de les reproduire.

Commentaires

À quand les excuses de Michel David ?
À quand la rectification des faits par Michel David ?
je suis pas journaliste mais me semble qu'il est essentiel de vérifier l'authenticité d'une personne avant de l'impliquer, c'est la moindre des choses .

Le journalisme est malade au québec , une immense réforme est nécessaire

Il est vrai que M. David aurait dû vérifié l'autorité du texte; c'est élémentaire. En ce jour, il a rectifié les faits et s'est excusé auprès de M. Cloutier, le député.

J'ai bien hâte de voir qui des députés actuels du PQ ainsi que ceux du PLQ sauront, à leur tour, s'excuser auprès de M. Yves Michaud; la bévue est plus grosse et plus troublante que celle faite par M. David.

Je m'attend à peu de la part des députés du PLQ mais aurons nous l'agréable surprise d'avoir une motion en chambre, proposée par le PQ, pour rétablir la dignité de M. Michaud?

Michel David a fait son bout de chemin; madame Louise Beaudoin aussi. À quand le tour de Mme Marois et de sa suite?

Bonjour!

Je suis tellement contente! Bravo pour votre belle victoire à Kamourasca!
Ça fait du bien!

Doris Grenier Jeanson